This article is available in: PDF HTML

Moderate-Risk and Problem Slot Machine Gamblers: A Typology of Gambling-Related Cognitions

Tara Elisa Hahmann

Abstract


Cognitive distortions are said to play a key role in the development and maintenance of problem gambling, as well as in its treatment. Toneatto’s (1999, 2002) typology of gambling distortions provides a useful conceptualization of gambling-related cognitions, although game-type specification is absent from his analysis. Toneatto’s categorization was used in the present study to organize the beliefs of 43 slot machine gamblers experiencing either moderate-risk or problem gambling, recruited and interviewed in Toronto, Canada. The typology captured many of the gambling-related cognitions, although specific beliefs held by this sample of slot machine gamblers required revision of the original typology. This study provides unique insight into the cognitive structure of these beliefs, as described by gamblers, and their frequency count, suggesting that game type is an important factor when identifying and describing gambling-specific cognitive distortions. 

Les distorsions cognitives joueraient un rôle dans l’apparition et le maintien des problèmes de jeu, ainsi que dans leur traitement (Cunningham, Hodgins et Toneatto, 2014; Cunningham, Hodgins, Toneatto et Murphy, 2012; Fortune et Goodie, 2012). La typologie des distorsions cognitives liées au jeu de Toneatto (1999, 2002) est à ce titre un outil utile pour conceptualiser les processus cognitifs des joueurs, bien que l’analyse ne précise pas les types de jeux de hasard en cause (Milosevic et Ledgerwood, 2010). Le présent article cherche à organiser à l’aide des catégories de Toneatto (1999, 2002) les croyances de 43 utilisateurs d’appareils à sous présentant un risque moyen ou problématique, recrutés et interviewés à Toronto (Canada). En conclusion, cette typologie permet de rendre compte de nombreux processus cognitifs liés au jeu, bien que certaines des croyances propres à cet échantillon de joueurs utilisant des appareils à sous aient nécessité une révision des catégories initiales. Fournissant un aperçu unique de la structure cognitive associée à ces croyances, telles qu’elles ont été décrites par les joueurs et selon leur nombre d’occurrences, cette étude donne à penser que le type de jeu de hasard en cause constitue un facteur important pour cerner et décrire les distorsions cognitives rattachées au jeu.


Full Text:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.4309/jgi.2016.34.8

Copyright © 2019 | Centre for Addiction and Mental Health
Editor-in-chief: Nigel E. Turner, Ph.D.
Managing Editor: Vivien Rekkas, Ph.D. (contact)