This article is available in: PDF

Poker playing among women: Understanding factors associated with gambling problems

Adèle Morvannou, Sylvia Kairouz, Mélina Andronicos, Emilie Jobin, Djamal Berbiche, Magali Dufour

Abstract


Poker players are at high risk of experiencing gambling problems. Despite the feminization of gambling, little is known about the problems associated with poker playing among women. This cross-sectional study aims to examine relationships between gambling problems and factors generally associated with gambling problems (gambling behaviours, substance use and mental health) among women poker players. A total of 46 women were recruited through a broader prospective cohort study from the province of Quebec, Canada. The outcome variable of interest was participants’ scores on the Problem Gambling Severity Index (PGSI); the predictive variables were gambling behaviours, alcohol and drug misuse (DEBA-Alcohol and drugs) and mental health (Beck anxiety and depression). Multiple logistic regression analyses revealed that the factors associated with gambling problems among women poker players are distinct from those of men. For women, severity of gambling problems is positively associated with Internet poker playing, playing slot machines and smoking cigarettes (< .05). However, among these women, alcohol and drug misuse and mental health are not associated with gambling problems. Therefore, it is important to understand the risks associated with women poker players to develop preventive strategies adapted for this population and to adjust interventions accordingly.

Résumé

Les joueurs de poker sont une population à risque de présenter des problèmes de jeu. Malgré la féminisation des jeux de hasard et d’argent (JHA), les connaissances sont limitées quant aux problèmes liés au poker chez les femmes. Cette étude transversale vise à documenter le lien entre les problèmes de jeu et les facteurs généralement associés aux problèmes de jeu (comportements de jeu, consommation de substances et santé mentale) chez les joueuses de poker. Au total, 46 femmes ont été recrutées dans le cadre d'une étude de cohorte prospective plus large réalisée dans la province de Québec, au Canada. Le score à l'Indice Canadien du Jeu Excessif (ICJE) était la variable dépendante; les variables prédictives étaient les comportements de jeu, l'abus d'alcool et de drogues (DEBA-Alcool et Drogues) et la santé mentale (Inventaire d’anxiété et de dépression de Beck). Les analyses de régression logistique ont révélé que les facteurs associés aux problèmes de jeu chez les joueuses de poker sont distincts de ceux des hommes. Pour les femmes, la gravité des problèmes de jeu est positivement associée à jouer au poker sur Internet, à jouer aux machines à sous et à fumer des cigarettes (p < 0,05). Toutefois, chez ces femmes, ni l'abus d'alcool et de drogues, ni la santé mentale ne sont pas associés aux problèmes de jeu. Il est donc important de comprendre les risques associés aux problèmes de jeu chez les joueuses de poker afin de développer des stratégies de prévention adaptées à cette population et d'ajuster les interventions en conséquence. 



Keywords


women, gambling problems, poker, risk factors, substance use, mental health

Full Text:

PDF


Copyright © 2020 | Centre for Addiction and Mental Health
Editor-in-chief: Nigel E. Turner, Ph.D.
Managing Editor: Vivien Rekkas, Ph.D. (contact)