This article is available in: PDF

Pachinko/Pachislot Playing Participation in Japan: Results from a National Survey

Akiyo Shoun, Akira Sakamoto, Yukiko Horiuchi, Kumiko Akiyama, Hitoshi Ishida, Kikunori Shinohara, Yasunobu Komoto, Taku Sato, Naoyuki Nishimura, Nobuo Makino

Abstract


To understand individuals' pachinko/pachislot playing behavior, one of the major games in Japan, we conducted a national study of Japanese residents between 18 and 79 years old. From resident records, in which all Japanese citizens are registered, 9,000 individuals were chosen by the two-stage stratified random sampling method. The number of individuals who submitted valid responses was 5,060 (response rate: 56.2%). The analysis result indicated that 582 (11.5%) played pachinko/pachislot in the last 12 months ("past-year players"). Compared to "non-players" (those who never played pachinko/pachislot before or did not play in the last 12 months), past-year players had higher 12-month participation rates in all 10 gambling activities other than pachinko/pachislot. To compare demographic variables between the past-year players and non-players, χ2 tests were carried out. The tests discovered that past-year players were more likely to be males in their 30s, junior high school graduates, and making a similar annual household income to the median value for all respondents. Next, demographic variables were compared for each participation level and significant differences between age groups were found; participants in their 60s and 70s visited pachinko/pachislot parlors more frequently than those in their 20s to 40s. This is the first study to reveal the details of pachinko/pachislot playing behavior in Japan.

Résumé

Une enquête nationale a été menée auprès de résidents japonais âgés de 18 à 79 ans dans le but d’étudier le comportement des joueurs de pachinko/pachislot, l’un des principaux jeux pratiqués au Japon. À partir du registre de déclaration de résidence, auquel tous les citoyens du pays sont inscrits, 9000 personnes ont été sélectionnées en suivant la méthode d’échantillonnage aléatoire stratifié en deux étapes. Sur ce nombre, 5060 ont donné des réponses valides (taux de réponse : 56,2 %). Selon les résultats, 582 (11,5 %) ont joué au pachinko/pachislot dans les 12 derniers mois (« joueurs de l’année précédente »). Comparativement aux « non-joueurs » (à savoir ceux qui n’ont jamais pratiqué ce jeu dans le passé ou au cours des 12 derniers mois), les joueurs de l’année précédente affichent sur 12 mois des taux de participation plus élevés à 10 autres activités de jeux de hasard outre le pachinko/pachislot. Des tests de chi-square ont été réalisés en vue de comparer les variables démographiques entre les joueurs de l’année précédente et les non-joueurs. Les premiers étaient plus susceptibles d’être des hommes dans la trentaine et des diplômés des écoles intermédiaires, dont le revenu familial annuel se rapprochait de la valeur médiane pour l’ensemble des répondants. Les variables démographiques ont été comparées pour chaque niveau de participation, faisant apparaître des différences notables entre les groupes d’âge : les sexagénaires et les septuagénaires fréquentaient les maisons de pachinko/pachislot plus souvent que les générations de la vingtaine à la quarantaine. Cette étude est la toute première à révéler des détails sur les habitudes de jeux de pachinko/pachislot au Japon.


Keywords


national survey, gambling, participation, Pachinko, Pachislot, gaming machine

Full Text:

PDF


Copyright © 2020 | Centre for Addiction and Mental Health
Editor-in-chief: Nigel E. Turner, Ph.D.
Managing Editor: Vivien Rekkas, Ph.D. (contact)