This article is available in: PDF HTML

Combining Cultural and Individual Dimensions in the Analysis of Hazardous Behaviours: An Explorative Study on the Interplay Between Cultural Models, Impulsivity, and Depression in Hazardous Drinking and Gambling

Claudia Venuleo, Piergiorgio Mossi, Sara Calogiuri

Abstract


We aimed in this study to analyse how impulsivity and depression are related to hazardous gambling and drinking, while taking into account the moderating effects of the cultural models that people use to interpret their social environment. Cultural models, impulsivity, depression, hazardous gambling, and drinking were assessed in a convenience sample of 329 subjects recruited in three contexts (university, health services and support settings, venues for gambling and drinking) in South-eastern Italy. Mixed models were used to explore the influence of the different variables separately and the interaction between cultural models and the other predictive variables (impulsivity and depression). The findings show that different cultural models of the social environment are related to different probabilities of hazardous drinking and gambling. Heavy drinkers and gamblers tend to perceive their social world as an extremely anomic environment. In the case of hazardous drinking, this critical view of the social environment is associated with lack of premeditation, lack of perseverance, sensation seeking, and depression. In the case of gambling, this view is associated with sensation seeking and depression. Moreover, the way in which the participants evaluated the social environment was found to moderate the influence of depression in hazardous drinking and of sensation seeking in hazardous gambling. The findings of this exploratory study offer support to the idea that exploring cultural factors and how they combine with other psychological and psychosocial risk factors may promote a better understanding of people’s engagement in hazardous behaviours.

Résumé

Dans cette étude, notre objectif était d’analyser le lien entre impulsivité et dépression, d’une part, et les risques de jeu et la consommation d’alcool, d’autre part, tout en tenant compte des effets modérateurs des modèles culturels que les gens utilisent pour interpréter leur environnement social. Les modèles culturels, l’impulsivité, la dépression, le jeu à risque et la consommation d’alcool ont été évalués sur un échantillon de commodité de 339 sujets recrutés dans trois contextes différents (université, services de santé et structures de soutien, lieux de jeu et de consommation d’alcool), dans le sud de l’Italie. Pour explorer séparément l’influence des différentes variables et l’interaction entre les modèles culturels et les autres variables prédictives (impulsivité et dépression), on a utilisé des modèles mixtes. Les résultats montrent que différents modèles culturels d’environnement social sont liés à différentes probabilités de consommation dangereuse d’alcool et de jeu problématique. Les gros buveurs et les joueurs excessifs ont tendance à percevoir leur monde social comme un environnement extrêmement anomique. Dans le cas de la consommation abusive d’alcool, cette vision critique de l’environnement social est associée à un manque de préméditation, à un manque de persévérance, à la recherche de sensations et à la dépression. Dans le cas de problème de jeu, ce point de vue est associé à la recherche de sensations et à la dépression. De plus, on a démontré que la manière dont les participants évaluaient l’environnement social diminuait l’influence de la dépression liée à une consommation d’alcool abusive et de la recherche de sensations fortes dans le jeu problématique. Les résultats de cette étude exploratoire sous-tendent l’idée voulant que l’exploration de facteurs culturels et la manière dont ils se combinent à d’autres facteurs de risque psychologiques et psychosociaux permettent de mieux comprendre la propension des personnes à adopter des comportements à risque.


Full Text:

PDF HTML


DOI: http://dx.doi.org/10.4309/jgi.2018.40.4

Copyright © 2017 | Centre for Addiction and Mental Health
Editor-in-chief: Sherry Stewart, Ph.D.
Managing Editor: Vivien Rekkas, Ph.D. (contact)