COVID-19, Loneliness and Technological Addiction: Longitudinal Data

Authors

  • Guyonne Rogier Department of Dynamic and Clinical Psychology, and Health Studies, Faculty of Medicine and Psychology, Sapienza University of Rome, Italy
  • Sara Beomonte Zobel Department of Dynamic and Clinical Psychology, and Health Studies, Faculty of Medicine and Psychology, Sapienza University of Rome, Italy
  • Patrizia Velotti Department of Dynamic and Clinical Psychology, and Health Studies, Faculty of Medicine and Psychology, Sapienza University of Rome, Italy

DOI:

https://doi.org/10.4309/jgi.2021.47.4

Keywords:

Gaming, Social Network, Addiction, Loneliness, COVID-19, Technology

Abstract

The COVID-19 outbreak has been shown to have had a negative impact on mental health: furthermore, lockdown measures may have increased levels of loneliness and addiction. Preliminary studies indicated an increased frequency of gaming and social media use during this time and augmented levels of loneliness likely account for the increase in gaming and social media addiction during lockdown. We conducted a longitudinal study administering a battery of self-report questionnaires at the beginning of lockdown (Stage 1) and three days before the end of the lockdown (Stage 2). Specifically, we measured loneliness feelings, frequency of gaming, and social media use, as well as both gaming and social media addiction. Data were analysed using Structural Equation Modeling. We found that loneliness levels longitudinally predicted both gaming and social media addiction, even when controlling for gaming and social media use at Stage 1. Increased feelings of loneliness, a well-known risk factor for gaming, along with social media addiction, may be a central variable heightening vulnerability to the onset or the maintenance of technological addiction during forced social isolation. Thus, future preventive interventions may want to target this issue.

Résumé

L’éclosion de la COVID-19 a eu un effet nuisible sur la santé mentale. De plus, les mesures de confinement ont intensifié la solitude et les addictions. Les études préliminaires indiquent une augmentation de la fréquence d’utilisation des jeux vidéo et des médias sociaux pendant cette période. Cette hausse est probablement attribuable à l’accroissement de la solitude. Nous avons mené une étude longitudinale à l’aide d’une batterie de questionnaires d’autoévaluation, qui ont été remplis au début du confinement (étape 1) et trois jours avant la fin du confinement (étape 2). En particulier, nous avons mesuré le sentiment de solitude, la fréquence d’utilisation des jeux vidéo et des médias sociaux, et la dépendance aux jeux vidéo et aux médias sociaux. Nous avons eu recours à la modélisation par équation structurelle pour analyser les données. Nous avons observé que le niveau de solitude est un prédicteur longitudinal de la dépendance aux jeux vidéo et aux médias sociaux, en contrôlant par l’effet de l’utilisation des jeux vidéo et des médias sociaux observée à l’étape 1. Le sentiment accru de solitude, qui est un facteur de risque connu de dépendance aux jeux vidéo et aux médias sociaux, pourrait être une variable centrale de l’accroissement de la vulnérabilité au développement ou à la persistance d’une dépendance à la technologie dans un contexte d’isolement social imposé. Par conséquent, les interventions à venir en matière de prévention pourraient cibler ce problème.

Downloads

Issue

Section

Original Article